Jardins partagés

Les projections Ciné-Jardins ont lieu dans les jardins partagés et les lieux de nature du nord-est parisien et des communes limitrophes.

Un jardin partagé est un jardin conçu, construit et cultivé collectivement par les habitants d’un quartier.

Ces jardins se fondent sur des valeurs de solidarité, de convivialité, de lien et de partage entre les générations et les cultures.

Le Bois Dormoy (Paris 18e)

Ancien garage détruit, nouveau bois urbain sauvé de la destruction par l’association du Bois Dormoy et un groupe de soutien, le Bois Dormoy laisse place à un espace de fraicheur et de verdure au milieu des immeubles parisiens du quartier de la Chapelle aux abords de la voie ferrée qui mènent à la gare du Nord. Il est un peu caché de la grande artère qu’est la rue Marx Dormoy, mais vaut le coup qu’on s’y arrête.

Ouvert au public à chaque fois qu’un adhérent s’y trouve.

2 bis Cité de la Chapelle M° La Chapelle/ M° Marx Dormoy

Jardin Hérold (Paris 19e)

Situé au coeur du quartier Danube Solidarité, le jardin partagé du Parc Hérold est animé par La Débrouille Compagnie, association du 19e arrondissement qui travaille sur l’art de la récup créative et le déchet comme ressource, et par l’association d’insertion Espaces.

Allée Francis Ponge / M° Danube

Jardin des Lyanes (Paris 20e)

Né en 2016, le Jardin des Lyanes est une expérience de végétalisation du domaine public par un collectif d’habitants. Créer un lieu de rencontre ; embellir par les plantes ; avoir un contact avec la nature ; un jardin partagé pour rendre à une impasse un petit charme urbain.

4 Villa des Lyanes / M° Porte de Bagnolet

Parc Lucie Aubrac (Les Lilas)

Dans un jardin situé au cœur du parc Lucie Aubrac aux Lilas à deux pas du métro. Visible par tous, ouvert aux adhérents, aux visiteurs et à ceux qui ont un projet, en particulier les écoles et les associations.

Cet espace vert a ouvert ses portes en Juin 2007. La gestion de cet espace public est confiée à l’association : « le potager des Lilas ». Il comporte une surface cultivable très bien exposée de 350 m2, bordée de groseilliers, framboisiers et autres arbustes. Il est surmonté d’arbres fruitiers et comporte un abri de jardin. Le but n’est pas de cultiver pour soi-même mais d’offrir un lieu convivial, éducatif et agréable où les enfants et les adultes peuvent voir pousser les légumes, les fleurs et les fruits au rythme des saisons.

50 Rue Romain Rolland, Les Lilas 93260 /

M° Mairie des Lilas, prendre la rue Poulmarch et la rue Romain Rolland.

Le Sens de l’humus (Montreuil, site des Murs à pêche)

Depuis 2012, Le Sens de l’humus anime avec passion et patience un Jardin Solidaire de 4 000 m2 dans le quartier des Murs à Pêches sur un site historique appartenant à la dernière horticultrice montreuilloise, Mlle Geneviève Pouplier, à la Ville de Montreuil et au Département de Seine-Saint-Denis.

Le jardin permet à des personnes en situation d’exclusion ou bénéficiaires de minima sociaux de se reconstruire à travers une activité pratique de jardinage naturel (lien à la terre), d’ateliers divers de remobilisation (culturels et d’éducation à l’environnement) et d’une vie de groupe, conviviale et solidaire.

Ce Jardin Solidaire doit être le lieu d’une dynamique économique et de production tout en y alliant une dimension écologique (permaculture, agroécologie), sociale (lien, « insertion ») et d’ouverture sur la ville.

Prairie des Murs à pêches, rue Saint-Just / impasse Gobetue
M° Mairie de Montreuil, Bus 102 ou 121 arrêt Danton

Ferme urbaine Zone Sensible (Saint-Denis)

La Ferme urbaine Zone Sensible est un projet du collectif artistique Parti Poétique, qui développe des projets entre art et environnement. Centre de Production d’art et de Nourriture, Zone Sensible est une maison ouvrière des années 1920 réhabilitée par le collectif et à la croisée de différents quartiers (Bel-air, Franc-Moisin, Joliot Curie), différentes architectures, différentes pratiques et préoccupations (artistiques, environnementales, politiques et sociales…). Ce « laboratoire à ciel ouvert » est à la fois un centre de recherche, un observatoire de la ville, un lieu de débats et d’expérimentations.

112 Avenue de Stalingrad / M° Saint-Denis-Université