Jardins partagés

Les projections Ciné-Jardins ont lieu dans les jardins partagés et les lieux de nature du nord-est parisien et des communes limitrophes.

Un jardin partagé est un jardin conçu, construit et cultivé collectivement par les habitants d’un quartier.

Ces jardins se fondent sur des valeurs de solidarité, de convivialité, de lien et de partage entre les générations et les cultures.

Charmante Petite Campagne Urbaine (Paris 19e)

Ce jardin partagé tire son nom poétique de l’usine de chauffage urbain CPCU installée rue de la Marne auquel il était adossé dans ses premières années d’existence. Suite à la construction d’un immeuble sur le terrain initial, les habitants du quartier, bénévoles d’un jour et plus, visiteurs, artistes, étudiants se sont mobilisés pour porter un nouveau projet de jardin dans un espace situé cette fois le long du canal de l’Ourcq. Inauguré en 2017, la nouvelle Charmante Petite Campagne Urbaine séduit par son caractère bucolique et sa biodiversité végétale impressionnante.

Structure gestionnaire du jardin : association Espace 19.

36 quai de la Marne / M° Ourcq ou Crimée

Comm’un Jardin (Paris 18e)

Fondé en 2014, le jardin partagé Comm’un Jardin est situé au sein du square Rosa Luxemburg. Porté par l’association « Les Vergers urbains », ce jardin a la particularité d’être composé d’un potager mais aussi d’un verger ou pommiers, poiriers, pêchers, amandiers, etc. se côtoient. Toutes les plantes cultivées sur les parcelles collectives sont comestibles et l’objectif de l’association est de faire participer les habitants sous forme de permanences et ateliers réguliers.

Angle des rues Pajol et Riquet / M° Marx-Dormoy

Couleurs et senteurs (Paris 19e)

Ce jardin partagé a été créé en 2011 au sein du jardin public Luc Hoffmann. Il est animé par la Régie de quartier du 19è avec la volonté de développer des pratiques d’éco-citoyenneté et de renforcer le lien social entre les habitants de plusieurs îlots du quartier. Pour ce faire, tout au long de l’année, les jardiniers et la Régie organisent des animations de sensibilisation et des moments de convivialités ouverts à tous.

Passage Marcel Landowski / M° Stalingrad ou Riquet

Le Bois Dormoy (Paris 18e)

Ancien garage détruit, nouveau bois urbain sauvé de la destruction par l’association du Bois Dormoy et un groupe de soutien, le Bois Dormoy laisse place à un espace de fraicheur et de verdure au milieu des immeubles parisiens du quartier de la Chapelle aux abords de la voie ferrée qui mènent à la gare du Nord. Il est un peu caché de la grande artère qu’est la rue Marx Dormoy, mais vaut le coup qu’on s’y arrête.

Ouvert au public à chaque fois qu’un adhérent s’y trouve.

2 bis Cité de la Chapelle M° La Chapelle / M° Marx Dormoy

Jardin des Lyanes (Paris 20e)

Né en 2016, le Jardin des Lyanes est une expérience de végétalisation du domaine public par un collectif d’habitants. Créer un lieu de rencontre ; embellir par les plantes ; avoir un contact avec la nature ; un jardin partagé pour rendre à une impasse un petit charme urbain.

4 Villa des Lyanes / M° Porte de Bagnolet

Le Jardin Pouplier (Montreuil, site des Murs à pêche)

Depuis 2012, Le Sens de l’humus anime avec passion et patience un Jardin Solidaire de 4 000 m2 dans le quartier des Murs à Pêches sur un site historique appartenant à la dernière horticultrice montreuilloise, Mlle Geneviève Pouplier, à la Ville de Montreuil et au Département de Seine-Saint-Denis.

Le jardin permet à des personnes en situation d’exclusion ou bénéficiaires de minima sociaux de se reconstruire à travers une activité pratique de jardinage naturel (lien à la terre), d’ateliers divers de remobilisation (culturels et d’éducation à l’environnement) et d’une vie de groupe, conviviale et solidaire.

Ce Jardin Solidaire doit être le lieu d’une dynamique économique et de production tout en y alliant une dimension écologique (permaculture, agroécologie), sociale (lien, « insertion ») et d’ouverture sur la ville.

Prairie des Murs à pêches, rue Pierre de Montreuil
M° Mairie de Montreuil, Bus 102 ou 121 arrêt Danton

Ferme urbaine Zone Sensible (Saint-Denis)

La Ferme urbaine Zone Sensible est un projet du collectif artistique Parti Poétique, qui développe des projets entre art et environnement. Centre de Production d’art et de Nourriture, Zone Sensible est une maison ouvrière des années 1920 réhabilitée par le collectif et à la croisée de différents quartiers (Bel-air, Franc-Moisin, Joliot Curie), différentes architectures, différentes pratiques et préoccupations (artistiques, environnementales, politiques et sociales…). Ce « laboratoire à ciel ouvert » est à la fois un centre de recherche, un observatoire de la ville, un lieu de débats et d’expérimentations.

112 Avenue de Stalingrad / M° Saint-Denis-Université